MARDI 14 JANVIER 2009 : MANIF A L'IUFM ET A L'INSPECTION DE LA ROCHELLE

 Compte-rendu de l'action des "RASED en colère" du 14 janvier à La Rochelle

 

Les RASED sont en colère et ils le font savoir. Ils n’acceptent pas la mise en oeuvre de la destruction de ce dispositif d’aide aux élèves en difficulté, dans une logique purement économique.

Mercredi 14 janvier était une journée d’action à l’initiative du collectif RASED 17 regroupant maîtres E, maîtres G et psychologues scolaires.

Nous étions une quarantaine à l’IUFM de La Rochelle où se déroulait une conférence pédagogique de Mr Pichaut, IEN de LR Sud. Nous avons crié notre colère dans les couloirs, accompagnés de M. Morillon directeur de l’IUFM qui nous a très bien accueillis et nous a exprimé son soutien. Mr. Pichaut, après négociation, a permis à un petit groupe d’entrer dans la salle pour une prise de parole.

Puis nous sommes arrivés bruyamment à l’inspection Pierre Loti pour la conférence de Mr Gayout, IEN de La Rochelle Ouest, qui était prévenu de notre visite et avait été mandaté par l’IA pour recevoir une délégation.

Il a permis à toutes les personnes présentes de s’asseoir dans la salle, a écouté nos inquiétudes, nos questions et pris la mesure de notre détermination. Il avait bien sûr peu de réponses à nous apporter et fera remonter nos doléances à l’IA.

Voici les informations que nous avons retenues :

Il y avait un conseil d’IEN mardi 13 janvier, avec la question des RASED à l’ordre du jour.

- ce sont toujours 26 postes qui seront supprimés en Charente Maritime, ce qui correspond aux 3 000 suppressions annoncées (aucune rectification faite récemment)
- cela représente à peu près 3 postes par circonscription ; ce sont les derniers arrivés dans la circonscription qui perdraient leur poste
- il a été demandé de transmettre à l’IA une demande d’éclaircissement par rapport aux dernières annonces du ministre sur 1 500 postes qui ne seraient plus supprimés ( ???)

- il n’y a pas eu d’injonction de l’IA pour associer les RASED à la passation des évaluations CM2. Chaque membre de RASED est donc libre de sa participation à la passation et la correction.

Pour finir, la souffrance des personnels touchés par cette situation a été évoquée.

Les médias FR3, Sud-Ouest, France Bleue LR, Demoiselle FM ont couvert l’événement.

Ce n’est qu’un début, nous avons l’intention de continuer le combat pour maintenir les 3000 postes de RASED.

Nous appelons les collègues à se mobiliser dans les prochaines journées d’action samedi 17 janvier et jeudi 29 janvier.

Compte-rendu réalisé par un membre du collectif

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site